Il existe un type de crédit dont vous pouvez profiter, c’est le crédit différé. En fait, c’est une sorte de procédure que vous pouvez demander à votre banque. Elle peut être appliquée dans le cas de construction, de VEFA (Vente en l’État Futur d’Achèvement) ou de lourds travaux dans votre maison. Dans notre article, nous allons mieux comprendre ce que le crédit différé et comment se passe la procédure.

Qu’est-ce qu’un crédit différé ?

Différer son crédit est une procédure qui permet d’arrêter de remboursement de son crédit durant une petite période. L’arrêt du remboursement peut être appliqué :

  • au capital ;
  • aux frais complémentaires ;
  • aux intérêts ;
  • à plusieurs de ces frais en même temps.

Tout dépendra de la négociation avec votre banquier, il se peut qu’il vous accorde la suspension du remboursement des frais ou plus encore. Il existe deux types de crédits différés : le crédit différé total et le crédit différé partiel. On vous explique comment fonctionnent les deux. 

credit differe

Quels sont les différents types de crédit différés ?

Un crédit différé peut être total lorsque le remboursement du crédit est complètement arrêté, vous n’aurez à payer ni le capital ni les intérêts. Tout de même, les frais de l’assurance du prêt (si vous en avez souscrit une) devront continuer à être payés. Par la suite, lorsque la période de non-remboursement prendra fin, les intérêts qui n’ont pas été payés seront ajoutés au capital total. C’est ce qu’on appelle des intérêts intercalaires. Avec l’ajout de ces intérêts, le capital restant à rembourser sera recalculé afin de savoir combien il vous reste à payer.

C’est un cas assez avantageux, par exemple, dans le cas de la construction d’une maison VEFA ; le remboursement se fait petit à petit selon l’état d’avancement du chantier. Voyant un exemple pour que ce soit plus clair. Mettant que la première échéance de remboursement de votre prêt est d’un mois. Le premier déblocage de fonds sera donc fait au bout de ce mois par la banque. Les intérêts intercalaires quant à eux seront ajoutés au prorata des jours (remboursement) à partir de la fin du mois, au moment du déblocage des fonds.

Dans le remboursement du crédit différé partiel, l’emprunteur ne rembourse pas le capital chaque mois (ou à chaque échéance) mais que les intérêts. Il peut y avoir plusieurs formules pour le remboursement d’un crédit différé partiel. L’arrêt du remboursement peut se faire sur les prêts à taux zéro (PTZ), il est en général entre 5 et 8 ans, on accorde rarement plus que cela. Il est également possible de rembourser le capital dans le cas d’un prêt « in fine », c'est-à-dire un crédit amortissable. Cela veut dire qu’en temps normal, vous rembourserez chaque mois le capital et les intérêts, qui diminuent petit à petit. Avec le prêt différé, il est possible de ne pas rembourser les intérêts durant la période (qui s’étend de quelques mois à quelques années) mais l’amortissement du crédit ne se fait plus de la même manière. Vous aurez probablement à rendre les intérêts sans profiter de l’amortissement. Voilà ce qu’il y a à savoir sur les crédits différés et leur fonctionnement.

Laissez un commentaire