Chateau talbot, l'histoire d'un anglais au service d'un grand merlot nous offre un grand vin du Bordelais

Le chateau doit son nom à un Anglais. Ce qui est un fait surprenant pour un domaine du Bordelais pour l'appellation Saint-Julien.

Moins surprenant quand on sait qu’il s’agit du connetable Talbot. C’est durant la guerre de 100 ans que ce noble guerrier anglais périt avec honneur sur le champ de bataille. C’est en Guyenne, qui est une ancienne province, situé dans le sud-ouest de la France dont les limites ont changé au cours de l’histoire sur une partie des territoires des régions Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, qu’il meurt en tentant de repousser les Français.

Demeurant célèbre pour sa bravoure au combat, c’est en son honneur que l’on donne au domaine qui a vu son corps tomber son nom. Mais il s’agit avant tout et surtout d’un vin du Bordelais particulièrement prisé des amateurs.

Chateau talbot

Chateau talbot 2010, un délice dans son verre.

Le domaine est au cœur de la Gironde près de la commune de Saint julien dont par ailleurs le vignoble fait partie. Il s’agit donc d’un cru d’appellation St Julien. Le vignoble est, depuis des décennies, labouré par des chevaux 4 fois l’an. Cela permet au terroir de s’aérer, mais aussi de diffuser ses essences. Il s’agit aussi d’un terroir bio, car aucun pesticide chimique n’est utilisé.

C’est un travail de patience et de véritable amoureux de la terre que l’on voit se construire. Et le vin s’en ressent. On sent l’amour de ses récoltants au travers de chaque bouteille. Vins du médoc, le connétable talbot a, au cours des années, vu ses critères d’exigences augmenter pour devenir à juste titre l’un des meilleurs seconds crus. Vin de propriétaire exigeant, il est à présent reconnu et connu des œnophiles.

Chateau talbot

Connetable talbot, le chevalier des tables bordelaises.

C’est toutefois le chateau talbot 2010 qui va retenir toute notre attention. Année particulièrement exceptionnelle pour son ensoleillement, le raisin a su tirer profit du temps clément. Ce vin se boit jeune comme beaucoup de bordeaux, mais peut sans aucun souci s’oublier quelques années dans une cave. Il faut veiller toutefois à ce que votre cave possède une température comprise entre 10 et 12 degrés.

Un écart de température dans votre cave serait fatal à vos bouteilles de garde. De même que vous devez veiller à l’humidité de votre cave où vous pourrez dire adieu à votre chateau talbot.

Ce type de conseils sont également valable pour le château Gloria, Leoville Poyferre mais aussi pour le château Branaire Ducru.

Ce serait une perte bien dommageable au vu de la grandeur de ces bouteilles.